Après les bonbons en chocolat, je vous propose une nouvelle étape vers le CAP Chocolatier-Confiseur : la pièce commerciale.

Tout d'abord un petit mot sur les jours de formation que je vais suivre tout au long de l'année scolaire. Autant il est simple de trouver des cours et des stages pour la pâtisserie, même si la plupart ne sont pas conçus dans une optique de passage du CAP, ces formations sont nombreuses, autant pour ce qui est du CAP chocolatier-confiseur les choses se compliquent.

J'ai pas mal cherché sur Paris et ailleurs, mais il faut se rendre à l'évidence, en dehors des formations à temps complet, il n'y a rien....ou presque ! J'ai finalement trouvé une adresse qui propose des cours typés chocolaterie-confiserie à ...Lille.

Alors bien sûr, moi qui suis à Paris, à première vue ça semble un peu compliqué....mais finalement, 1h de TGV le matin, 1h le soir, et le tour est joué. Bon, bien entendu, ceci n'est possible que ponctuellement, ce qui tombe bien, puisque le rythme des cours sera d'un jour par mois. Ce n'est pas énorme, bien sûr, mais sachant que je dois poser un jour de congé à chaque fois, ce sera déjà très bien.

Le lieux s'appelle "L'atelier de la gourmandise", si vous souhaitez plus d'infos, ne pas hésiter à aller voir sur son site internet. 

Revenons à notre pièce commerciale. J'en ai réalisé deux dans la journée de formation, la première sur le thème d'Halloween, et la seconde sur le thème de Noël.

1

Nous avons commencé par mettre au point les trois couvertures nécessaires : noire, lactée et ivoire (ça fait plus chic que chocolat au lait et chocolat blanc). La méthode utilisée est celle par ensemencement...hein, quoi ? vous ne savez pas ce que c'est ? ok, pour faire simple, c'est une méthode qui consiste à mettre du chocolat neuf, non fondu, dans celui fondu, le but étant de faire baisser la température globale du mélange. Pas tout compris ? normal, pas d'affolement, je vais préparer prochainement un article complet sur cette histoire de mise au point du chocolat, pourquoi on baisse la température, puis on la remonte, tout ça quoi.

2

La première étape dans l'élaboration de la pièce commerciale c'est de chercher les idées. Ok, ceux qui me connaissent, là ils doivent se dire que c'est mal barré, moi avoir des idées...ok, ok, mais c'est comme celà. On va alors lister tout ce qui passe par la tête sur le thème, essayer de faire des groupes, des associations d'idées, voir ce que l'on peut faire à partir de formes simples (des ronds, des carrés, des sphères, etc), formes à plat (en 2D) un rond par exemple, ou en volume (en 3D) une sphère, une boule.

Après cette reflexion, il faut faire le dessin de votre future création. Et enfin, on attaque la mise en oeuvre.

Pour le thème Noël, j'en suis arrivé à : sapin, boule, cadeau.

et pour Halloween : araignées, toiles, cercueil, sang, tête de mort, hache.

On commence par les boules de Noël : 

3

ensuite le sapin :

4

puis le cadeau :

5

et pour finir, le socle :

6

Après il faudra tout assembler, en utilisant du chocolat fondu en guise de colle :

7

voilà la première pièce sur le thème de Noël :

8

et ici la seconde sur le thème d'Halloween :

9

en détail une araignée :

10

le cercueil :

11

Bon, tout celà est encore très approximatif, c'était une journée de découverte sur la pièce commerciale, en quoi celà consiste, quelle démarche adopter dans sa mise en oeuvre, et une découverte aussi de quelques techniques de fabrication des décors.

L'étape suivante sera d'aller à la pêche aux idées, aussi bien pour les autres thèmes susceptibles de tomber au CAP, mais aussi et surtout la pêche aux idées sur la mise en oeuvre de décos diverses et variées.

à bientôt donc pour la suite de mes découvertes dans le monde du chocolat...