Nous continuons notre formation de fleuriste en sucre avec deux nouvelles fleurs : les oeillets d'une part, et la superstar des fleurs, celle que l'on trouve aussi bien en pâte à sucre, en pâte d'amande, en crème dressée à la poche, vous avez trouvé ? la Rose bien sûr ! 

IMG_1447

On commence par les oeillets :

Pour la réalisation des oeillets nous avons travaillé sur un sucre sans aucun colorant. La petite touche de couleur que vous voyez sur la photo ci-dessous a été ajoutée une fois la fleur terminée, juste avec un petit morceau de mousse et deux gouttes de colorant, simplement tamponé délicatement sur la fleur afin de lui donner un peu de vie et de relief.

IMG_1411

Ici vous voyez la confection des pétales pour les oeillets :

IMG_1408

chaque pétale est d'abord tiré, scarifié légèrement au bout, et enfin tourné entre les doigts afin de lui donner de la forme.

IMG_1406

Ensuite reste à coller les pétales, le plus délicat est de bien débuter la fleur, après chaque pétale prend sa place à côté du suivant (à oui, au fait, il s'agit bien d'UN pétale, c'est un nom masculin, même si l'on parle d'UNE fleur...), et au final on arrive à ceci :

IMG_1409

 

La semaine suivante nous avons travaillé sur la rose.

En sucre d'art on peut débuter par le bouton de rose, plus petit que la fleur complète, et ensuite la rose dans son intégralité. La forme des pétales est différente entre le coeur et les pétales qui forment le tour. Sur cette première photo une rose entière : 

IMG_1448

 On voit sur la photo suivante la différence de taille entre le bouton de rose (à droite) et la fleur complète (celle de gauche) :

IMG_1449

Pour terminer cette série, voici une photo d'ensemble de la production de notre petit groupe, avec en prime quelques rubans préparés à l'avance par notre prof Bruno pendant que nous terminions nos roses.

IMG_1457

Toutes nos fleurs sont ensuite conservées dans de grandes boites hermétiques avec des pastilles pour absorber l'humidité, les boites sont même filmées une fois fermées pour vraiment garder une atmosphère la plus sèche possible à l'intérieur. Le vrai ennemi du sucre d'art, c'est l'humidité !

IMG_1460

La prochaine fois je vous parlerai des rubans en sucre tiré et des boules en sucre soufflé...

à bientôt !